28/02/2009

2eme Session du salon du blog culinaire



L'année passée début décembre, à moins d'avoir pris des vacances sur la lune, tous les bloggeurs culinaires et les lecteurs des blogs culinaires n'ont pu échapper à des billets sur le premier Salon du Blog Culinaire.

Vous pouvez lire mon billet ici et tous les autres ici.

http://bombay-bruxelles.blogspot.com/2008/12/1er-salon-du-blog-culinaire.html

http://www.750g.com/article.26.934.4196.htm


C'était une expérience formidable – sur plusieurs plans: culinaire & humain. Des dizaines de bloggeurs, tous partagant la même passion, tous avec le même sens de partage qui est propre à ceux qui aime faire la cuisine. C'est un endroit où on a fait des connaissances avec des personnes formidables!!!
J'ai hâte de renouveler l'expérience. Si ça vous tente, inscrivez-vous c'est ici...






*********************

19/02/2009

Khajur / Imli chutney – Chutney aux dattes et au tamarin



Pour un Indien, ce chutney est notre sauce « aigre-doux » à nous ! Le khajur / imli chutney est sucré, acide et un peu pimenté. On l’accompagne avec des samossas et des pakora, sur les bhel puris et les sev-dahi-puris, sur les tartines pour faire des sandwichs ou juste pour accompagner un plat. Je trouve qu’il se marie très bien avec un poisson poché ou grillé.

Khajur / Imli chutney – Chutney aux dattes et au tamarin

Ingrédients
Une boule de la taille d’une balle de golf de tamarin
15 dattes, dénoyautées
4 càs de gur (sucré non raffiné indien) ou du sucre
1 càc de graines de cumin
1 càc de gingembre frais, râpé
1 càc de piment en poudre
sel

Méthode :
Laisser tremper le tamarin dans une tasse (250 ml) de l’eau bouillante pendant une demi-heure.
Ecraser bien entre les doigts pour extraire la pulpe.
Mélanger avec les autres ingrédients et mixer.
Passer au tamis et servir.


D'autres recettes de chutneys:
Chutney de coriandre
Chutney de tomates
Chutney à l'ail



****************

18/02/2009

Chutney de coriandre

Mes excuses à tous mes lecteurs et lectrices, qui attendent la recette des puris. Ca sera au plutôt pour le weekend. C’est parce qu’il vaut mieux un « pictorial » avec photos pour chaque étape.

Alors en attendant, voici la recette du chutney de coriandre. On peut ajouter des feuilles de menthe et/ou de la noix de coco fraîche dans ce chutney. C’est excellent comme « dip » avec des chips/nachos, des fruits de mer (crevettes ou surimi), des cubes de fromages, des légumes (bâtonnets de carottes et céleri, bouquets de choux-fleur), etc…



Chutney de coriander

Ingrédients
1 bouquet de coriandre
2 càs de yaourt nature
2 piments verts (pas trop piquant)
1 oignon, coupé
1 càc de cumin en grains
2 gousses d’ail (facultatif – je n’en avais pas mis)
2 cm de racine de gingembre
jus d’un demi-citron
1 càs de sucre

Méthode :
Mixer tous les ingrédients ensemble.C’est tout !

Les billets précédents sur les chutneys:
Chutney de tomates
Chutney à l'ail


*****************

17/02/2009

Indian Street Food – Sev-Batata-Dahi-Puri


A Bombay comme, partout en Inde, on se nourrit beaucoup dans la rue. Le « street food » est présent sur tous les coins de rue, soit par de petits stands fixes, soit par des échoppes ambulantes (un petit billet précédent ici).
Ce plat est le summum du « street food » indien. En plus d’être bon (Charline et Dorian – j’attends votre confirmation !) Ce plat est marrant à assembler. Tous ceux qui ne connaissent pas ce plat, et le mangent pour la première fois, le trouvent étonnant. Il y a beaucoup de préparation à faire à l’avance. Je vous livrerai les recettes au fur et à mesure.




Indian Street Food – Sev-Batata-Dahi-Puri
Ingrédients :1 paquet de puris* (une cinquantaine)
4 pommes de terre moyennes, coupées en petits dès et cuites à l’eau avec du sel et du curcuma
2 échalotes, finement hachées
2 petites mangues vertes, coupées en petits dès
1 bol de chutney de coriandre*
1 bol de chutney de tamarin/dattes*
1 bol de yaourt nature, fouetté
1 bol de sev (recette ici)

Méthode :Percer un petit trou dans un puri. Une face des puris est plus fine que l’autre – il faut percer ce coté. Vous en avez un petit « bol ».
Y ajouter un peu de pommes de terre (1 càc), d’échalote (½ càc), de mangue verte, de chutney de coriandre, de chutney de tamarin, de yaourt et finir par quelques sevs.

Maintenant c’est la partie la plus important. Mettre le puri entier dans votre bouche et déguster. C’est un mélange de goûts et de textures extraordinaires. Pour les textures, imaginez le moelleux des pommes de terre contrastant avec l’échalote et la mangue verte, l’onctuosité des chutney et du yaourt contrastant avec le croquant du puri. Pour le goût, il y a du sucré, du salé, du piquant, de l’acide et la douceur – tout ça dans une seule bouchée !
Dom et moi avons préparé les premiers puris et nos invités se sont pris au jeu et se sont mis à préparer les bouchées suivantes.


*Les puris sont des petits pains frits. Ceux utilisés pour ce plat sont croquants et tout petits. On les achète tout prêt, mais la recette pour les courageux qui veulent l’essayer suivra. On peut également acheter les sev tout fait.

* Les recettes des chutneys de coriandre et de tamarin/dattes vont être mises en ligne dans les jours qui arrivent.
Une bouchée pour vous?

***********************

16/02/2009

Mattar Poha - Flocons de riz au petits pois

Cette recette est pour Dorian et Charline. J'ai eu l’honneur de les accueillir chez moi au goûter hier ! Il y avait aussi les conjoints et les parents de Charline et les enfants de Dorian. On s’est tellement bien amusé qu’on a oublié de prendre de photos!







Mattar Poha - Flocons de riz au petits pois


Ingrédients:
2 tasses (500ml) de flocons de riz
1 tasse (250ml) de petits pois, cuits à l'eau,
1 càs de ghee
1 échalote, hachée
1 càc de graines de cumin
1 càc de curcuma
10 feuilles de curry
4 càs de noix de coco fraîche, râpée
jus d’un demi-citron
quelques feuilles de coriandre
sel
piment vert (je n’en avais pas mis)

Méthode :
Chauffer le ghee et les graines de cumin, les feuilles de curry, le curcuma
Y faire dorer l’échalote.
Ajouter les petits pois et cuire à couvert à feu doux pendant 5 minutes.
Incorporer les flocons de riz, passés sous l’eau et égouttés, le sel, le piment vert.En dernier ajouter le jus de citron, la noix de coco, les feuilles de coriandre.




******************

11/02/2009

Poisson farci aux oignons


C’est une de mes recettes préférées que préparait ma mère. Elle en faisait le plus souvent avec les pomfrets (les mêmes que moi - explication ici) et des maquereaux. Tout poisson se prête bien à cette recette – j’en ai même fait avec des filets de poisson.

Il n’y a pas de photo du plat dressé en assiette parce que le passage entre le plat, l’assiette et la bouche, s’est fait assez rapidement.


Poisson farci aux oignons

Ingrédients
3 poissons (ou filets) d’environ 150 à 200g chacun
2 + 1 càs de l’huile
1 gros oignon, haché finement
2 gousses d’ail
1 càc de cumin en grain
10 feuilles de curry
1 bouquet de coriandre
sel
1+ ½ càc de curcuma
1 piment vert, haché (facultatif)

Méthode
Préparer le poisson (voir notes) et faire des entailles dans la chair.
Mettre 1 càc de curcuma, du sel et 1 càs de l’huile et laisser mariner.
Chauffer le restant de l’huile.
Y jeter le cumin, les feuilles de curry et l’oignon
Faire dorer les oignons et l’ail – c’est important que les oignons soient bien dorés pour enlever tout piquant désagréable de l’oignon.
Refroidir cette farce.
Farcir chaque poisson de 2 à 3 càs du mélange.
Cuire dans un four préchauffé à 220°C pendant 20 à 30 minutes.
C'est délicieux avec un filet de jus de citron vert.

Note : On désosse le poisson en plusieurs manières – en entaillant le coté dorsal jusqu’au côté ventral, sans le percer, de part et d’autre de l’arrête centrale pour pouvoir l’enlever. Pour les soles on fera une entaille au milieu du poisson (d'un côté) et en enlevant l’arrête centrale. Pour les filets on fait une entaille sur un côté pour créer une poche.





****************

10/02/2009

Ratalu No Sheero – dessert aux patates douces


Je participe au forum Another Subcontinent, où on discute de tous ce qui est indien et qui touché la vie des Indiens autour du monde. Si vous êtes anglophone, allez y faire un tour (bien que souvent les conversations bifurquent en langues régionales). On discute les arts, le cinéma, la danse, la littérature, la culture, la peinture, la poésie, etc…mais un des rubriques les plus actifs c’est celui de la cuisine. Un des membres enthousiastes, Nichiro, qui vient de l’Etat de Gujarat, avait mis en ligne cette recette, que j’ai essayé, adapté à mon goût et que je vous livre, avec sa permission.


Ratalu No Sheero – dessert aux patates douces

Ingrédients
500g de patates douces
5 càs de sucre
2 càs de ghee
50 g d’amandes, trempés dans l’eau chaude pendant une heure et pelés
25 g de raisins secs (j’ai utilise des noix de pistache)
¼ càc de cardamome en poudre
quelques pistils de safran (j’ai utilisé un sirop de safran/cardamome, qu’on m’a offert en Inde)

Méthode:
Cuire les patates douces à la vapeur.
Les peler et les passer à la moulinette pour enlever les fibres (surtout pas au mixer – on ne veut pas une pâte gluante).
Chauffer le ghee et y frire les noix et raisins secs.
Ajouter la purée de patates douce et faire sauter en remuant constamment.
Incorporer le sucre, le cardamome et le safran et continuer à remuer jusqu’à ce que le ghee commence à se séparer.
Servir chaud décorer de noix ou de pétales de roses.



**********

09/02/2009

Tajine à ma façon




Ce billet à beaucoup de retard… L’année passée, au mois de septembre, Minouchka du blog passionculinaire, m’a envoyé un colis avec plein de bonnes choses gourmandes. Il y avait, parmi d’autres, aussi un paquet de Ras-Al-Hanout maison. J’ai finalement fait un tajine avec hier. Je n’ai pas de tajine, mais plusieurs plats en terre cuite. J’ai utilisé un pot coréen en terre cuite pour préparer ce plat, largement inspiré d’une recette de Minouchka ici. Merci Minouchka pour ta générosité, ta gentillesse et ta bonne humeur permanente.



Tajine à ma façon

Ingrédients :
2 cuisses de poulet, coupées en trois morceaux chacun
2 gousses d’ail, râpées
4 cm de gingembre frais, râpé
1 + 2 càs de l’huile d’olive
poivre du moulin
1 càc bombée de ras-al-hanout
1 càc de piment en poudre (j’ai utilisé de la poudre de piment fumé)
150 g d’olives vertes
1 citron confit au sel, coupé en lanières
½ botte de coriandre et de persil plat
1 cube de bouillon de volaille
1 oignon, haché
3 petites pommes de terre, pelées et coupées
1 courge louffa (pelé et coupé en morceaux)

Méthode :
Faire mariner les cuisses de poulet dans 1 càs de l’huile, ail, gingembre, poivre, ras-al-hannout, piment pendant plusieurs heures (seulement 1 heure pour moi)
Chauffer le restant de l’huile et y dorer les oignons.
Ajouter le poulet mariné avec le bouillon et un peu d’eau.
A mi-cuisson ajouter les pommes de terre et les courges.
10 minutes avant la fin de cuisson ajouter le citron confit, les olives, la coriandre et le persil.


Voilà super facile et délicieux – Minouchka ton ras-al hanout y était pour beaucoup !




************

04/02/2009

Gâteau à la cardamome et aux amandes


Dimanche dernier, j’ai fait un gâteau avec Tara. J’avais envie de préparer ce gâteau dont j’avais lu la recette dans le livre My Bombay Kitchen. J’ai déjà fait un billet sur ce livre et l’auteur Niloufer Ichaporia King m’a gentiment donné la permission, une fois de plus, de reproduire cette recette.

Elle m’a dit que c’est une recette suédoise donnée par son amie, Ranghild Langlet. Niloufer a juste ajouté la croûte croquante. On peut utiliser les amandes effilées ou en poudre – je les ai laissées entières. Ce gâteau est très moelleux avec une croûte croquante, intense en goût et hyper facile à faire. Vous verrez, la photo n’est pas très appétissante mais c’est à cause de mes mauvais talents de photographe, le gâteau est délicieux..


Gâteau à la cardamome et aux amandes

Ingrédients :
1 1/3 tasse* de farine
1 1/3 tasse + 2 à 3 càs de sucre
3 œufs
1 càs de gousses de cardamome
une pincée de sel
150g + 2 à 3 càs de beurre
½ à 1 tasse d’amandes

Méthode :
Préchauffer le four à 180°C.
Faire fondre et refroidir les 150g de beurre.
Beurrer un moule rond avec 2 à 3 càs de beurre et sucrer tous les cotés, en gardant l’excédant de sucre sur la base.
Etaler les amandes sur le sucre.
Enlever les graines des gousses de cardamome et les écraser.
Tamiser la farine et le sel.
Battre les œufs et le sucre ensemble jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume.
Incorporer la cardamome et le mélange de farine/sel petit à petit.
Verser la pâte dans le moule*.
Cuire 30 à 35 minutes jusqu’à ce que le dessus soit sec et une brochette piquée dans le gâteau sort sec.
Laisser le gâteau refroidir cinq minutes et puis le retourner sur un plat.

*Notes : -Une tasse (cup américain) contient 250ml.
- Laisser tomber le moule avec la pâte de quelques cms, sur votre plan de travail pour faire sortir les bulles d’air. La texture du gâteau en sera meilleure.

- Si vous craignez que la croûte colle, mettez au fond du moule du papier sulfurisé avant de beurrer et sucrer.



**************

02/02/2009

Wok au Mibuna

Tout à côté de chez moi, il y a un marché sur une petite place tous les vendredis après-midi. Ca vaut le détour d'y faire un petit tour à ce marché, ne serait-ce que pour deux ou trois étals. L’un de préférés est un petit marchand de quatre saisons, qui ne vend que du bio et qui a toujours des produits intéressants. On reconnaît cet étal car il y a toujours une longue file et on prend le temps de servir les clients.



Vendredi dernier, j’avais vu une botte que je ne connaissais pas – il y avait deux personnes devant moi et il ne restait qu’une botte – allais-je l’avoir – Oui ! Le vendeur m’a expliqué que c’est du mibuna, une salade japonaise, consommé crue ou cuite, qui poussait très bien en hiver et qui serait parfait en wok. Quelle chance, j’avais prévu un wok ce soir là !


Wok au Mibuna

Ingrédients:
1 botte de mibuna, coupée
1 steak de 150g, coupé en bâtonnets
1 càs de maïzena
2 càs de sake
½ paquet de nouille chinoise
2 cm de gingembre, taillé en julienne
1 gousse d’ail, émincé
1 càs de sauce soja
1 càc de poivre de széchuan, moulu
2 càs de l’huile
sel

Méthode :
Cuire les nouilles d’après les instructions au paquet (en général, 2 mn dans de l’eau bouillante) et garder au chaud.
Laisser mariner la viande avec 1 càs de sake et la maïzena.
Faire chauffer un wok et ajouter l’huile.
Quand l’huile est brûlante, ajouter l’ail et le gingembre.
Lorsque ils sont dorés, ajouter la viande et la faire dorer (2 minutes maxi).
Ajouter le mibuna, la sauce soja, le sel, le poivre de széchuan, le sake, 1 à 2 càs de l’eau et remuer pendant 1 minute.Incorporer les nouilles et c’est prêt à servir.

Note: Suite aux mails de plusieurs personnes, je vous indique l'adresse de ce marché du vendredi après-midi (14h-19h): Place de Chasseurs Ardennais, 1030 Bruxelles - ce n'est pas loin de la place Dailly.


*************