07/12/2011

Huître de Marennes-Oléron - Marennes-Oléron oysters


Juste une semaine après le Salon du Blog Culinaire, Philou et moi se sont retrouvés sur le chemin vers Soissons !! Le lendemain, Damien est venu nous chercher à 5h pour aller vers Paris. A 7h20, le train, avec dix blogueurs assez bruyants, est partie vers La Rochelle, d’où deux voitures attendaient pour nous amener à Marennes.

A Marennes, on prend une petite barque pour aller sur un plus grand bateau, un bateau-école ! Là, commence notre initiation très détaillée aux huîtres de Marennes-Oléron. C’est un endroit propice pour l’ostréiculture, vu qu’à part le Bassin d’ Arcachon, c’est le seul endroit en France ou les huîtres naissent naturellement. D’ailleurs, voici la photo d’un naissain d’huitre…

Just a week after the Culinary Blog Fair, Philou and I found ourselves once again on the route to Soissons. The next day, Damien came to pick us up on the way to Paris. A 7h20 the train, with 10 boisterous bloggers left for the city of La Rochelle. Upon arrival, two cars were waiting to take us to Marennes.

On a commencé par la visite de quelques parcs à huîtres sur une île apparente seulement à la marée basse. Nous avons profité pour admirer le travail très physique des ostréiculteurs !

De retour sur le bateau école, nous avons commencé par goûter la spécialité locale (des rillons charentais), en attendant qu’on nous ouvre et explique les différentes huîtres de la région :
Fine de Claire – au goût affiné, elles sont les plus consommées et sont affinées au moins 28 jours en claire.
Fine de Claire verte (Label Rouge) - détient sa couleur verte grâce à une micro-algue bleue, la navicule bleue (comme les branchies d’huitre sont jaune quand les algues bleues y sont retenues, l’huitre paraisse verte (bleu+janue = vert))
Spéciale de Claire – un peu plus grande que les Fines de Claire elles ont un goût charnu et équilibré et ont la coquille plus ronde.
Pousse en Claire (Label Rouge) – sont des huîtres très charnues, au goût sucré recherchées par les amateurs. Elles sont élevée en claire pendant au moins 4 mois et à une très faible densité d’élevage (2-5/m²).

Nous avons aussi appris à ouvrir les huîtres dans la règle de l’art. Après un repas bien copieux, nous avons quitté notre bateau-école pour visiter un producteur et voir les étapes différente que subi une huître avant d’être prête à se trouver sur les étalages. On a aussi fait un tour dans les claires avant de survoler la région en hélicoptère pour s’en rendre compte de l’importance de l’activité ostréicole de la région.

Nous sommes rentrés, repus (physiquement et intellectuellement), plus éclairés, fatigués mais tellement heureux !

Merci à750g, le Groupement Qualité Huître Marennes Oléron et l’agence VFC Relations Publiques pour cette superbe journée !


***


At Marennes, we took a small boat to go on to a larger school-boat. There begun our detailed initiation of Marennes-Oléron oysters. This place is really ideal for oyster culture because it is the only place, other than the Bassin d’Arcachon, where oysters are born naturally in France. Besides here is the picture of a baby oyster.

We started our visit on an island that is apparent only in low tide. This is where we admired the very physical work of the oyster farmers.

Upon our return on the boat, we began our meal by tasting a local speciality (Rillons charentais) while our hosts were opening and explaining a variety of local oysters:
Fine de Claire – with a very refined taste, these are the most consumed and are refined for at least 28 days in water tanks called ‘claire’.
Fine de Claire verte (Label Rouge – this is a quality label for agricultural products in France) – has it’s green colour because of a blue micro seaweed, the Haslea ostrearia (since the gills of the osyters à yellow when the seaweed is filtered by the gills they appear green (yellow+blue = green))
Spéciale de Claire – a little bigger than the Fines de Claire, they have a meaty and balanced taste and have rounder shells.
Pousse en Claire (Label Rouge) – these are bigger meaty oysters with a sweet taste that amateurs love. They are farmed for at least 4 months in « claires » and there are only 2-5 oysters/m².

We learnt to open oysters as they should be. After a very filling meal, we left the boat for a visit to a producer and to have a tour of the farm where we were shown all the step of oyster culture till the moment they leave the farm for your fish monger. We also toured the “claires” and even flew over the region in a helicopter so as to realize the importance of the oyster farming activity in the region

We returner, full (physically and intellectually), more enlightened, tired but so happy!

Thank you 750g, the Groupement Qualité Huître Marennes Oléron and the PR agency VFC Relations Publiques for this wonderful day!

 ***

7 comments:

  1. encore un bien beau moment passé ensemble mais c'est le genre de truc qui n'est pas pour moi lollll je n'aime ni les huitres, ni les petites barques ni les hélicoptères ;-)
    bizzz

    ReplyDelete
  2. Quelle magnifique expérience ... et moi j'aime tout et surtout les huitres :-)

    ReplyDelete
  3. My in laws would be habby to visit this place, sounds really intresting. But alas i don't like them unlike thes restof my family here.

    ReplyDelete
  4. ça devait être une plus plus belle journée , conviviale , gourmande et ... bruyante !!!!
    Belle soirée ...

    ♥♥♥

    ReplyDelete
  5. Par dessus tout, le site est superbe et encore préservé !

    ReplyDelete
  6. Félicitations pour ce marathon d’activités à Marennes Oléron! C'est véritablement cette région qui m'a refait découvrir et aimer les huîtres. Quant à la visite des parcs à huîtres et le vol en hélicot: lucky you !

    www.oleron-plage.fr (blog sur Oléron : infos, activités et location)

    ReplyDelete
  7. thanks for sharing.

    ReplyDelete