13/01/2010

Curry de corète et de viande hachée – Jew’s mallow and minced meat curry

.

Il y a quelques semaines, Syll et moi sommes allés faire un tour dans une épicerie orientale pas loin de chez nous. Je suis allée souvent dans cette épicerie, mais y aller avec Syll était sympa parce qu’il voyait des choses avec son regard à lui… La preuve, il a descendu une grosse boîte d’une étagère en hauteur. C’était un rayon que j’avais complètement ignoré. On ne savait pas ce qui était ce produit, et on s’est dit que si on n’aimait pas, on ne se ruinerait pas étant donné que le paquet coûtait moins de 2 euros et en plus il y avait une recette en français qui semblait assez facile.

Alors, ce produit mystère est la corète potager déshydratée. Il y a des informations ici, ici et ici. J’ai même trouvé une recette traditionnelle libanaise de Monique, dont j’ai fait connaissance et dont j’ai goûté des plats au Salon du Blogs à Soissons, ICI.

J’avais lu que la corète est mucilagineuse et donc, je l’ai traité comme l’okra, ajoutant un produit acide dans le plat. Pour le préparer, il faut réhydrater la corète pendant une quinzaine de minutes dans de l’eau bouillante. Quand j’ai vu que l’eau de trempage était très mucilagineuse, je l’ai rincé sous l’eau claire. Une fois sur le feu, à l’ébullition, ça me paraissait de nouveau mucilagineuse mais j’ai été étonnée de constater qu’après cuisson, la viscosité avait beaucoup diminué !!


Curry de corète et de viande hachée
Ingrédients
500g de viande hachée
1 tasse (250 ml) de corète séchée, trempée dans l’eau bouillante pendant 20 minutes
1 càs de ghee
1 gros oignon, haché
4 gousses d’ail, hachées
5 cm de racine de gingembre, hachée
1 càs de garam masala
1 tasse (250ml) de tomates en conserve
1 càs de vinaigre de vin rouge
Sel

Méthode :
Rincer la corète et le mixer si désiré.
Faire chauffer le ghee et y dorer l’oignon, l’ail et le gingembre.
Ajouter le garam massala, le sel et les tomates.
Incorporer maintenant la viande haché et puis la corète et le vinaigre.
Finalement ajouter 500ml d’eau et cuire une demi-heure.
Servir avec du riz.


****
.

A few weeks ago Syll & I went to our neighbouring Lebanese ethnic store. Although I go often to this store, it was nice to go with Syll because he had another view point. He pulled down a huge box from a shelf that I never paid attention to!! We did not know what this product was, but we said that if we did not like it, it would not ruin us since it cost under 2 euros for a box. Besides, there was an easy recipe in French on the box...

This mystery ingredient is Jew’s mallow. I have information here. I even found a traditional Lebanese recipe here in French, made by Monique whom I met and whose food I tasted at the Food Blog Fair in Soissons in November.

When I read on the internet that Jew’s mallow was mucilaginous, I treated it like okra, adding an acidifying ingredient to the dish. For a preparation, one should rehydrate the Mallow in boiling water for around 15 minutes. When I saw that the soaking water was very slimy, I washed the leaves under water. However, when on the fire, it seemed very mucilaginous but I was surprised to note that after cooking the sliminess diminished considerably!

Jew’s mallow and minced meat curry
Ingredients
500g Minced meat
1 cup (250ml) dry Jew’s Mallow, soaked in boiling water for 20 min
1 tbsp ghee
1 big onion, minced
4 cloves garlic, minced
5 cm of ginger, minced
1 tbsp garam masala
1 cup (250ml) canned tomatoes
1 tbsp red wine vinegar
Salt

Method:
Rinse the Mallow and grind if wanted.
Heat ghee and fry the onion, ginger and garlic till golden.
Add the garam masala, the tomatoes and the salt.
Put in the minced meat and then the mallow and the vinegar.
Finally mix in 500ml of water and cook for half an hour.
Serve with rice.

***

10 comments:

  1. This is indeed a new ingridient for me.
    Looks yumm, i do so wish my hubby and daughte rliked dishes like this.

    ReplyDelete
  2. Bonjour,
    Monique nous a envoyé quelques graines. Dans quelques mois je la testerai.
    On l'appelle aussi "Herbe des Pharaons"
    A bientôt
    A

    ReplyDelete
  3. Bon, il va falloir que je m'y mette, parce que pour l'instant la boîte de corète trône toujours en haut du buffet! Par contre j'ai utilisé les écorces d'orange amères achetées le même jour pour un polow, c'était très bon, les écorces sont très parfumées.

    ReplyDelete
  4. Il ne manque qu'une chose dans ton intéressante et détaillée présentation : c'était bon, au moins ?

    ReplyDelete
  5. Thierry

    C'était très bon! J'avais lu sur Internet que la corète ressemblait aux épinards, mais nous avons trouvé un goût différent et très agréable à ce légume. On va certainement en reprendre.

    ReplyDelete
  6. Bonne année à toi aussi et à toute ta famille. Michel a envoyé à Anne et José des graines de mouloukiya (corette) pour tester et faire pousser. Si tu dois en acheter, la mieux est surgelée ou déshydratée. Quand je la fais déshydratée, j'ajoute avec 200 g d'épinards frais ou surgelés pour avoir le goût du "vert". A bientôt j'espère. Bises.

    ReplyDelete
  7. En voilà une chose étrange dont je n'avais pas encore entendu parler. A faire avec du poisson peut-être?

    Ce soir chez moi, c'est CURRY: dinde et noix de cajou. Tu me donnera ton avis n'est-ce-pas?

    ReplyDelete
  8. Vous ne poivrez pas ? Et bien vous avez raison !
    Mon poivre de cuisine n’avait pas d’odeur, que du piquant.
    J’utilise maintenant le poivre de Kampot.. et c’est autre chose, un flot d’arômes qui se déverse dans les assiettes.
    Bonne dégustation avec le poivre de Kampot!
    Sophie

    ReplyDelete
  9. Encore une découverte ! et en plus je sais qu'en cuisine je n'arrêterai jamais d'apprendre... je crois d'ailleurs que c'est ce que j'aime ! Et si le coeur t'en dit je viens de lancer la deuxième édition du cupcake's day...
    http://doriannn.blogspot.com/2010/01/attention-les-cupcakes-sont-de-retour.html

    ReplyDelete
  10. Finalement testé la corète hier, je l'ai hachée pour en faire une sauce pour des boulettes épicées à la libanaise. Au niveau goût c'est très bon (je retiens l'astuce de Monique de rajouter des épinards) mais par contre au niveau texture, c'était encore trop mucilagineux à notre goût... Benoît, pas très diplomate, ma dit qu'il avait l'impression de manger de la bave de crapaud! ;-)

    ReplyDelete