04/06/2008

Curry de poisons (volet II de cuisine en pot de terre)

Le premier billet sur ce sujet est ici.

J’ai réussi à trouver un pot en terre cuite, qui pourrait être utilisé directement sur le fourneau et qui ne craignait des choques thermiques. Au magasin turc, Candan, rue de Jérusalem, 1030 Schaerbeek, à deux pas de la piscine Neptunium, j’avais vu ce pot et j’y suis allée avec mon mari dont l’avis m’était précieux. Il me l’a offert et j’ai décidé de préparer un curry de poisson le jour même pour tester mon pot.






Le curry que j’ai préparé est une recette de ma mère. Quand Maman parlait d’un curry de poisson ou d’un curry d’œufs, il s’agissait de ce plat.

Mummy’s fish curry

Ingrédients :

2 càs de l’huile
1 gros oignon, haché
3 goussse d’ail, râpées
1 cm de racine fraîche de curcuma, râpée ou 1 càc de curcuma
3 cm de gingembre, râpé
1 grosse tomate, coupée en dès
1 càs de poivre du moulin
1 càs de vinaigre
500 g de poissons (j’ai utilisé le pomfret – un poisson de l’océan indien)
2 grosses pommes de terre, coupées en cubes de 3 cms
feuilles de coriandre
sel

Méthode :

Faire chauffer le pot. Ajouter l’huile. Quand l’huile est chaude, mettre l’oignon, l’ail, le curcuma (racine), gingembre et faire dorer. Ajouter la tomate, et cuire jusqu’à ce que la tomate soit réduite en purée. Ajouter le poivre, et si utilisé le curcuma en poudre, le vinaigre et le sel. Mélanger et ajouter les pommes de terre et une tasse de l’eau. Couvrir et cuire. Quand les pommes de terre sont à ¾ cuites, ajouter le poisson et les feuilles de coriandre et terminer la cuisson.

Servir avec du riz et une salade simple.





Ce curry était très apprécié par ma famille. La texture du poisson, cuit dans un pot de terre était différente.
Le pot, qui est très épais, a mis beaucoup de temps à chauffer – près de 10 minutes. Mais une fois le feu éteint, le curry continuait à bouillir. Le sous-plat en bois sur lequel j’avais posé le pot pendant notre repas était brûlé !


Je crois que chez nous, la cuisson en le pot de terre va prendre de l’importance…



************************************

No comments:

Post a Comment